La physiothérapie, pour soigner les douleurs du nerf sciatique

29 Juin by

La physiothérapie, pour soigner les douleurs du nerf sciatique

Nombreux sont les problèmes de santé qui peuvent être traités par la physiothérapie, dont la douleur du nerf sciatique. En médecine, cette douleur est connue sous l’appellation de sciatalgie. Elle est généralement due à une arthrose lombaire, à une hernie discale ou encore à un syndrome du piriforme. Mais comment la physiothérapie est-elle en mesure de la soigner ?

Le nerf sciatique : qu’est-ce que c’est ?

On peut comparer les nerfs à des fils électriques, car ils communiquent de nombreuses informations indispensables entre les différentes parties du corps. Considéré comme étant le plus long des nerfs du corps humain, le nerf sciatique prend origine aux racines nerveuses des 1res, 2e et 3e vertèbres du sacrum et des 4e et 5e vertèbres de la colonne lombaire. Il se répartit en plusieurs branches au niveau du genou afin d’atteindre les orteils. Il a aussi une double fonction : la fonction motrice et la fonction sensitive. La première assure la détection des sensations, tandis que la seconde contrôle nos muscles.
Lorsque le nerf est atteint d’une irritation, on ressent des douleurs qui partent du bas du dos et qui descendent le long de la jambe. Ce mal à la fesse pourrait être dû au nerf sciatique (en savoir plus). En tout cas, pendant ce moment de douleur, de nombreux symptômes peuvent apparaître :
– des chocs électriques et une douleur profonde sur le trajet du nerf
– des engourdissements ou pertes de sensation dans les jambes ou dans les pieds
– certains muscles de la jambe perdent leur force

Quel type de sport est à éviter si on a des douleurs du nerf sciatique ?

Même si le sport a pour objectif de nous procurer du bien-être, certains d’entre eux sont à éviter, car ils peuvent favoriser la douleur du nerf sciatique. En voici quelques-uns :
– Les sports asymétriques tels que le golf, le badminton, le squash et le tennis : ils sont les principaux contributeurs de la sciatalgie.
– Tous les sports qui exigent des changements de pieds et des mouvements brusques comme le football et le rugby. De ce fait, on doit les pratiquer avec beaucoup de prudence, surtout si on a franchi un certain âge.
– L’équitation figure parmi les sports tassant la colonne. Dans ce cas, le nerf sciatique est sujet aux douleurs. En d’autres termes, le déplacement vertébral peut être provoqué par n’importe quel mouvement antinaturel et assez brusque.

Comment se déroule une séance de physiothérapie ?

La douleur du nerf sciatique se développe au fil des mois. Voilà pourquoi, il faut la soigner le plus tôt possible. La physiothérapie est l’un des traitements les plus répandus pour traiter la sciatalgie. En fait, elle permet d’atténuer la douleur, de renforcer la mobilité et de corriger l’origine de la compression ou de l’irritation sur le nerf.
Lors de la séance de physiothérapie, le professionnel examinera l’intégrité du système nerveux du patient. Il évaluera en même temps la mobilité articulaire de la région sacro-iliaque et lombaire. L’état de la musculature des jambes ainsi que du dos est le dernier point que le physiothérapeute évalue.
Sont inclus dans l’approche en physiothérapie les exercices permettant de stabiliser la colonne lombaire et le bassin, les mobilisations neurales et articulaires, etc.
Le physiothérapeute est également tenu d’offrir des conseils posturaux à son patient.

By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *