La chimiothérapie : à quoi sert-elle ?

13 Juil by

La chimiothérapie : à quoi sert-elle ?

La chimiothérapie est un traitement indiqué principalement pour soigner le cancer. Elle consiste à administrer une ou plusieurs molécules chimiques qui ont pour but de s’attaquer aux cellules cancéreuses qui se développent dans l’organisme d’un malade. Pour en savoir davantage, voici d’autres points à connaitre sur ce type de traitement.

Quand recourir à la chimiothérapie ?

Après le diagnostic confirmant un cancer, le médecin peut procéder à une chimiothérapie dans trois circonstances. Tout d’abord, ce traitement peut s’effectuer avant une chirurgie. Dans ce cas, l’intervention s’appelle chimiothérapie néoadjuvante. Elle consiste à diminuer la taille d’une tumeur pour alléger l’opération. Le médecin peut également procéder à ce traitement après l’ablation complète de la tumeur (chimiothérapie adjuvante). Elle a pour but de réduire les possibilités d’une récidive locale ou à distance. Ce type de chimiothérapie sert à conclure définitivement l’intervention. Enfin, elle est également réalisée pour traiter les métastases. Il s’agit des cellules cancéreuses qui se sont répandues dans d’autres zones du corps du malade. On parle ici de chimiothérapie métastatique.

Comment se déroule la chimiothérapie  ?

Une cure de chimiothérapie doit être précédée d’analyses sanguines et d’examens cliniques. Cela est nécessaire afin de déterminer si le patient est apte physiquement à subir le traitement. L’administration des médicaments s’effectue dans la plupart des cas, par voie intraveineuse. De ce fait, l’utilisation d’une chambre implantable est indispensable étant donné que les injections seront répétitives. Ce dispositif sert dans ce cas à limiter les douleurs dues aux piqures récurrentes durant le traitement. Lors de chaque perfusion, les molécules sont introduites directement dans l’organisme du malade.

La chimiothérapie dure combien de temps ?

La durée et la fréquence de la chimiothérapie sont planifiées en fonction de la nature du cancer, de son envergure, du stade du cancer et du type de médicament qui a été choisi par le médecin. En général, elle se déroule en quatre sessions successives, espacées d’environ un mois de repos. Une séance peut durer entre quelques heures et quelques jours, selon le type de molécule utilisée.

By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *