Quelle assurance pour une trottinette électrique ?

Avec le développement technologique qu’on constate de plus en plus de nos jours, il est dorénavant possible de recourir à différents moyens de transport dotés de moteur électrique pour se déplacer plus aisément. À part les vélos, les trottinettes électriques commencent à se montrer un peu partout en France. Ces dernières sont classées comme des NVEI ou Nouveaux Véhicules Électriques Individuels, qui ont été créées dans le but de réduire l’émission de carbone en zone urbaine. Cependant, tout comme protéger l’environnement, il est aussi primordial de se protéger lorsqu’on se déplace avec ce type de véhicule. Faisons le point sur l’utilité et le choix de la meilleure assurance trottinette électrique dans cet article.

Comment trouver la meilleure assurance trottinette électrique ?

Parmi les nombreux établissements d’assurance en France, beaucoup acceptent d’assurer les trottinettes électriques, tout comme les autres moyens de transport individuel électriques. Avant de souscrire à une assurance, procurez-vous des devis en ligne afin de trouver quel assureur convient le mieux à vos besoins et à vos budgets. En effet, les assureurs proposent chacun un contrat d’assurance différent, de ce fait, il est nécessaire de bien comparer les offres. Normalement, en plus des garanties, le coût d’une assurance trottinette électrique varie selon quelques critères à savoir, la marque et le modèle du véhicule, son prix d’achat, sa puissance, le type de motorisation, etc. Ces informations sont visibles dans le certificat de conformité de votre trottinette.

Assurer sa trottinette électrique est une obligation

Selon la loi, comme la trottinette électrique est un engin de transport motorisé, elle doit obligatoirement être assurée. En tenant compte du fait que le propriétaire peut être victime d’un accident, il doit au moins avoir une assurance trottinette électrique avec la garantie responsabilité civile. Cette caution permet de couvrir les dégâts physiques ou matériels que le conducteur et le véhicule peuvent provoquer sur la voie publique. Contrairement à une trottinette normale, la garantie responsabilité civile dans l’assurance habitation ne peut pas couvrir une personne qui roule sur une trottinette électrique. Toutefois, la plupart des assureurs habitation proposent une assurance NVEI avec la formule basique. Par ailleurs, il faut savoir que circuler sur une trottinette électrique non assurée est un délit punissable par la loi. En cas d’accident, le propriétaire doit indemniser tous les dommages qu’il a causés. Et l’absence d’un certificat d’assurance peut le sanctionner d’une amende de 3 750 euros s’il venait à être contrôlé par les agents de circulation.

Comment choisir son assurance trottinette électrique ?

Si votre trottinette est d’une utilité capitale pour vos déplacements au quotidien, sachez qu’il est préférable d’opter pour une assurance trottinette avec de multiples garanties. Pour votre sécurité et celui de votre engin, choisissez une assurance complète avec des garanties spécifiques, à savoir, la garantie de vol, la garantie individuelle accident, ou la garantie dommage, et autres, en plus de la responsabilité civile. Le prix de votre assurance dépend de la formule que vous choisissez dans ce cas. Il est donc recommandé de bien analyser vos besoins et l’usage du véhicule avant de souscrire à ce type de contrat. Si c’est votre enfant qui utilise la trottinette pour aller à l’école, il est plus judicieux d’opter pour des garanties de sécurité et de responsabilité civile et individuelle. Il en sera de même si vous l’utilisez pour vous rendre à votre bureau. Si la trottinette n’est utile que pour les balades en weekend, préférez la formule basique qui est moins chère.

Quelques conseils à connaitre

Mis à part le fait d’être assuré, un conducteur de trottinette électrique doit suivre d’autres règlements régis par le Code de la route. Primo, une trottinette est faite pour ne transporter qu’une seule personne et celle-ci doit avoir passé l’ASSR1 pour pouvoir conduire le véhicule. C’est-à-dire qu’il faut avoir plus de 12 ans. Secundo, il est interdit de rouler ou de stationner sur les trottoirs. Roulez seulement sur les pistes et les bandes cyclables est également une règle à respecter. Tertio, la vitesse maximale est limitée à 25 km/h. Enfreindre ces règlements peut être sanctionné par la loi et est passible d’une amende. De plus, si vous enfreignez ces points et que vous causez un accident, votre assurance peut refuser de vous indemniser. Aussi, pour assurer une conduite en toute sécurité, opter pour des engins de qualité proposés dans une boutique spécialisée. Cela vous permettra non seulement d’avoir les bons accessoires, mais aussi vous permet de vous protéger contre les éventuels accidents ou chutes.

Laisser un commentaire